Temoignage

Business Intelligence : la vision métier d’un jeune consultant BI Bial-R

Par 22 novembre 2019 Aucun commentaire

Wilfried, jeune consultant BI Bial-R (26 ans), pose un regard neuf sur l’informatique décisionnelle.
Spécialiste Miscrosoft, il a suivi de près la stratégie de la firme américaine, en particulier le développement de l’interconnexion Cloud et Data Science avec la Business Intelligence.

Loin d’être statique, la BI est en pleine mutation et entre de plain-pied dans la data intelligence, il faut désormais envisager la donnée au sens large. Une vision de l’informatique décisionnelle qu’il retrouve chez Bial-R et qui dynamise son métier.

Business Intelligence : vision métier d'une jeune consultant BI

Sortir du schéma BI classique 1 contrat, 1 besoin, 1 indicateur

J’ai débuté ma carrière de consultant BI dans un grand groupe selon un schéma « classique » : un contrat, un besoin. Cantonné à la création de bases de données alimentées par des flux ETL et à la réalisation de rapports statistiques et standards, j’avais envie de sortir du cadre pour m’ouvrir à des usages nouveaux.

Notre vision de la complémentarité entre informatique décisionnelle et Data Science m’a convaincu, donnant une nouvelle dimension à mon métier de consultant BI.

« Le consultant BI doit voir plus loin et instaurer le dialogue pour amener le client à envisager d’autres usages. »

Incubateur de talents, Bial-R me permet aussi de développer mon expertise Microsoft sur les nouvelles technologies Azure et Power BI.

Briser les frontières entre BI et Data Science

Pour moi, il n’y a pas la Business Intelligence d’un côté, et la Data Science de l’autre. Il faut dorénavant compter avec le cloud et la Data Science, c’est là tout l’intérêt du virage opéré par mon métier. Le rôle du consultant BI s’articule désormais autour de 2 axes majeurs :

  • L’autonomie du client sur le reporting : à partir d’une base de données travaillée avec des indicateurs variés, le consultant va former les métiers au maniement de la data. L’objectif ? Le client développe lui-même ses rapports et gagne en autonomie sur le décisionnel. C’est le cas par exemple pour Grenoble Habitat, parfaitement autonome sur son reporting data.

 

Le fait que Bial-R soit un cabinet d’expertise data me permet d’aller bien au-delà de la simple réponse à un besoin. Grâce à une importante dimension de conseil, j’accompagne mes clients pour passer du statique (BI), au dynamique (Data Science). Ils s’ouvrent alors à de nouveaux usages et découvrent que leurs données, bien utilisées, ont un potentiel colossal.

J’ai donc déjà vu la Business Intelligence, du haut de ma toute jeune carrière de consultant BI, opérer un virage majeur vers la data intelligence. La BI statique à l’image poussiéreuse c’est terminé, La BI nouvelle génération est là et avance à grands pas.

Rédigé par Virginie METAIRIE