Temoignage

Deux alternants Bial-R transformés par leur volontariat animalier

Par 26 juillet 2021 Aucun commentaire

Après 1 mois passé dans un refuge pour animaux abandonnés en Grèce, nos deux alternants Bial-R Morgane et Quentin reviennent avec un nouveau regard. En effet, ils ont échangé leur alternance d’ingénieur data et développeur web cloud pour une cause qui leur tient à cœur. Ainsi, après nous avoir expliqué l’ensemble de leurs missions, ils nous révèlent ce que leur a apporté cette incroyable expérience.

Un changement de regard pour nos deux alternants Bial-R

 

Ce mois passé au refuge de Souda nous a vraiment ouvert les yeux sur de nombreux points. En effet, ce voyage nous a montré l’importance du don de soi pour des œuvres caritatives. Les bras supplémentaires que nous avons apportés au personnel local ont été accueilli chaleureusement et avec enthousiasme. Grâce à notre contribution, le refuge a ainsi accompli des actions significatives qu’ils n’ont normalement pas toujours le temps d’effectuer. Par exemple : des réparations, des nettoyages ou de nouveaux aménagements … Ainsi, de nombreuses tâches s’accumulent durant l’année où peu de bénévoles peuvent venir prêter main forte.

Volontaire un jour, volontaire pour toujours

 

C’est pourquoi nous souhaitons tous les 2 renouveler l’expérience de l’humanitaire, que ce soit par des voyages à l’étranger ou par des actions locales en France. Ceci dans le but de soutenir des causes qui nous tiennent à cœur. Nous avons particulièrement été touché par l’implication et le dévouement du personnel du refuge. C’est-à-dire, leur volonté et leurs actions traduisant un amour inconditionnel des animaux et la lutte contre les injustices qui leur sont infligées. 

Des questionnements pour l’avenir de nos alternants

 

Au-delà de l’aide apportée et de la gratitude, ce projet nous a permis de mieux nous connaître. Que ce soit par des questionnements sur notre avenir ou par des réponses à des interrogations sur nos actions. Cette expérience restera alors gravée en nous comme la marque d’un changement fondamental qui participera à notre évolution. Nous remercions donc  Bial-X de nous avoir permis d’effectuer ce projet humanitaire qui restera l’une des expériences les plus enrichissantes de notre vie.  Ainsi, ce voyage nous a inspiré et conforté dans l’idée de réitérer l’expérience pour des actions humanitaires nouvelles ! 

Cette expérience restera gravée en nous comme la marque d’un changement fondamental qui participera à notre évolution. Nous remercions donc Bial-X de nous avoir permis d’effectuer ce projet humanitaire, l’une des expériences les plus enrichissantes de notre vie.

Nos alternants Bial-R ont rencontré de nombreuses personnes durant cette expérience dont Amélie, une ex-volontaire qui a finalement rejoint l’équipe du refuge. Découvrez ci-dessous son témoignage touchant.

Interview d’une personne du refuge par nos alternants Bial-R

 

1 – Bonjour, peux-tu te présenter rapidement ? 

Bonjour je m’appelle Amélie, j’ai 32 ans et je suis née en Allemagne. 

2- Depuis combien de temps travailles-tu au refuge ?

Il y a trois ans, j’ai été volontaire au refuge pendant 1 mois. Après ma première visite je suis revenue une seconde fois l’année suivante. J’ai ensuite rejoint l’équipe à temps plein il y a un an. 

3- Comment as-tu trouvé le refuge et qu’est ce qui t’as motivé à travailler ici ? 

J’étais en recherche d’emploi et je voulais faire avancer la cause du bien-être animal à l’étranger. J’ai décidé de contacter une multitude de refuges en Grèce et le refuge de Souda était l’un d’entre eux. J’ai eu de très bons contacts avec le refuge et Elizabeth (la propriétaire) m’a dit de passer quand je le souhaitais. 

J’ai fait du volontariat plusieurs fois avant de rejoindre l’équipe. Quand j’ai fait du volontariat, j’ai ressenti tout l’amour qu’avait l’équipe pour les animaux et à quel point tout le monde se souciait d’eux. Chaque animal était traité comme un individu avec un nom, une histoire et était une personne spéciale. Pour une organisation avec aucun financement du gouvernement, il y a évidemment des contraintes de temps, de personnel et bien sûr financières, mais dans la limitation de ces ressources, le refuge donne vraiment le meilleur de lui-même afin d’aider au mieux les animaux et leur donner la meilleure vie possible. Je ne peux que défendre le projet de refuge et quand ils m’ont proposé de rejoindre l’équipe, je ne pouvais simplement pas dire non. 

4- Penses-tu que le problème des chiens et chats errants est plus compliqué en Grèce que dans d’autres pays ? Peut-être à cause des propriétaires qui les abandonnent ? 

Je pense qu’il y a des pays où la situation pour les animaux est meilleure, mais aussi des pays où la situation est bien pire. De mon point de vue, il est très important de ne pas oublier que le bien-être des animaux ne s’arrête pas aux animaux de compagnie. En tant qu’allemande, je peux témoigner que les chiens et les chats sont considérés comme des membres à part entière des familles, mais que de nombreux animaux de fermes sont traités de manière plus que honteuse en Allemagne. 

5- Est-ce que l’état grec sanctionne ce genre de comportement ? 

Jusqu’à l’année dernière, la cruauté animale n’était pas une infraction très grave aux yeux du gouvernement grec. Deux affaires de maltraitance animale sont venues changer les lois, disant que l’empoisonnement, la pendaison, la mise à feu, la mutilation des animaux peuvent aller jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.  

Je ne suis pas grecque et je ne suis pas là depuis assez longtemps, donc il est compliqué pour moi de répondre parfaitement à la question, mais de ce que j’ai pu entendre depuis que j’habite ici, je peux dire que la Grèce est en train d’évoluer. À mes yeux le plus important reste la sensibilisation des jeunes et des moins jeunes contre la maltraitance animale. Le gouvernement grec et les instances locales a encore besoin de faire un meilleur travail. 

6- Penses-tu rester travailler pour le refuge encore longtemps ? 

Quand j’ai rejoint l’équipe et le refuge, il était clair que ce serait temporaire. Mais quand je les quitterai, qu’importe quand cela sera, je continuerai de supporter le refuge et peut être dans le futur revenir pour faire partie du personnel. Qui sait ce que l’avenir nous réserve ! 😃

Vous aussi vous avez un projet professionnel/personnel qui vous tient à cœur ?

Jetez un œil à nos offres d’emplois ou faites une candidature spontanée